Tweety Trump-va-t-en guerre (suite)

© Michel Kichka

Donc, malgré les pressions des européens et de son ami Macron, Trump n’a pas laché son os Iranien et a décidé, quelles qu’en soit les conséquences, de retirer les USA de l’accord international sur le nucléaire Iranien (JPCoA, Joint Comprehensive Plan of Action, 2015), acceptant la démonstration de « Bibi » Benyamin Netanyahu, selon lequel l’Iran ment.


Certes, l’Iran n’est pas le petit ange gardien du Moyen-orient, son action en Syrie, au Liban et ailleurs, l’opposition avec l’arabie saoudite posent problème. Néanmoins, l’accord international reste un moyen de faire ré-entrer l’iran dans la Communauté internationale. Si les Européens, alliés à la Chine et à la Russie, parties de l’accord, ne réussissent pas à le maintenir en vie, le risque est de voir l’Iran, comme son président Hassan Rohani l’a annoncé, suivre l’exemple de la Corée du nord et poursuivre non seulement sa course à la bombe nucléaire, mais aussi ses actions destabilisatrices au Moyen-Orient. Un autre risque est celui de déstabiliser le fragile équilibre interne iranien et de pousser les pasdaran extrémistes à reprendre le pouvoir. Enfin, l’impact sur les marchés pétrolier pourrait provoquer une nouvelle crise dont l’impact sur la reprise économique en Europe pourrait être conséquent.


Jusqu’où ira l’irresponsabilité du génie américain?

© Niels BoBojesen – Trump lascia l’accordo nucleare con l’iran. – Trump quitte l’accord nucléaire avec l’Iran
Seguiteci sui social network:

Auteur

Economiste et historien, directeur du Centre LIBREXPRESSION, fondation Giuseppe di Vagno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *