Tweety Trump va-t-en guerre

© Gianfranco UBER

Le conflit armé qui sévit en Syrie depuis sept ans a engendré une grave crise humanitaire et plongé la population syrienne dans de grandes souffrances. Une population de 20,6 millions en 2011 et de 17,1 en 2016 car malgré la guerre la natalité reste élevée. La moyenne d’âge est de 23,7 année pour les hommes et 24,6 pour les femmes. 32 % ont entre 0 et 14 ans. Selon les sources, le conflit a entraîné à ce jour la mort de 350 000 à 500 000 personnes. En outre, entre 1,5 et 2 millions de blessés sont à déplorer. Entre 6 et 8 millions de personnes ont été déplacés à l’intérieur du pays et sur place, 13,1 millions de personnes dépendent de l’aide d’urgence, soit plus des deux-tiers de la population syrienne. Près de 3 millions d’entre eux sont dans des zones difficiles d’accès et dans des villes assiégées. Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) estime à plus de 5,4 millions le nombre de réfugiés dans la région essentiellement en Turquie, au Liban et Jordanie dont presque 40 % ont moins de douze ans. Environ 1 million d’entre eux sont arrivés en Europe. (Statistiques du UNHCR au 7 décembre 2017 http://www.unhcr.org/fr/urgence-en-syrie.html )


L’occident (Europe et USA) n’a pas fait grand’ chose pour mettre fin à ce conflit, rendu plus complexe et meurtrier par l’arrivée de l’ISIS, puis par l’intervention de l’Iran, de la Turquie et surtout de la Russie. Trump et les européens semblent découvrir l’usage d’armements chimiques – usage contesté par la Russie, qui défend Assad. Peut-on vraiment penser que bombarder la Syrie (ou ce qu’il en reste) sera la solution, quand en 7 ans personne n’a été capable de se débarrasser du principal responsable de ce massacre : Assad ? Voire de créer un conflit généralisé au Moyen-Orient. L’irresponsabilité des politiques fait peur, reste l’ironie et le sarcasme.


Fin 2017, Trump voulait résoudre tous les problèmes avec la Russie:

Donald J.Trump @realDonaldTrump
When will all the haters and fools out there realize that having a good relationship with Russia is a good thing, not a bad thing. There always playing politics – bad for our country. I want to solve North Korea, Syria, Ukraine, terrorism, and Russia can greatly help! 2:18 AM – Nov 12, 2017 Vietnam
Traduction: Quand donc les haineux et les fous comprendront-il qu’avoir de bonnes relations avec la Russie est une bonne chose, pas une mauvaise. Il y a toujours des politiciens postiches – mauvaise chose pour notre pays. Je veux résoudre la Corée du Nord, la Syrie,  l’Ukraine, le terrorisme, et la Russie peut-être d’un grand secours !

Et, maintenant il veut bombarder tous azimuts :

Donald J.Trump @realDonaldTrump
Russia vows to shoot down any and all missiles fired at Syria. Get ready Russia, because they will be coming, nice and new and “smart!” You shouldn’t be partners with a Gas Killing Animal who kills his people and enjoys it! 12:57 PM – Apr 11, 2018
Traduction : La Russie promet d’abattre tous les missiles tirés sur la Syrie. Préparez-vous la Russie, parce qu’ils viendront, beaux, nouveaux et «intelligents!» Vous ne devriez pas être des partenaires avec un Animal Tueur au Gaz qui tue son peuple et en jouit!

Donald J.Trump @realDonaldTrump
Our relationship with Russia is worse now than it has ever been, and that includes the Cold War. There is no reason for this. Russia needs us to help with their economy, something that would be very easy to do, and we need all nations to work together. Stop the arms race? 1:37 PM – Apr 11, 2018
Traduction :Notre relation avec la Russie est pire maintenant qu’elle ne l’a jamais été, et cela inclut la Guerre froide. Il n’y a pas de raison à cela. La Russie a besoin de nous pour aider son économie, ce qui serait très facile à faire, et nous avons besoin que toutes les nations travaillent ensemble.
Arrêter la course aux armements?

© Marco Tonus « Un jour tout cela sera à toi. »
Seguiteci sui social network:

Auteur

Economiste et historien, directeur du Centre LIBREXPRESSION, fondation Giuseppe di Vagno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *