9 mai: Journée de l’Europe

© Walter Leoni

Face aux mêmes énormes défis (approvisionnement en énergie, le terrorisme, l’immigration, la domination des multinationales, la concurrence entre les grandes puissances …) auxquels est confronté chaque pays membre des défis qui, par pure rationalité devraient être affrontés ensemble, et non chacun pour soi, il semble que beaucoup de politiciens et de peuples européens, oubliant que l’union fait la force, proposent et souhaitent se replier sur eux-mêmes et pratiquer la politique de l’autruche.

L’Union a été divisée par les crises de ces dernières années entre le Nord et le Sud et entre l’Ouest et l’Est. Le populisme anti-européen, le néo-fascisme, les gouvernements démocratiques illibéraux se développent dans toute l’Europe.


L’espoir créé par l’élection du président français Emmanuel Macron « l’européen » a suscité beaucoup d’espoirs, mais son désir de créer une véritable souveraineté européenne ne semble pas susciter l’enthousiasme parmi ses partenaires, paralysés par leurs oppositions internes et par un pseudo intérêt national.


Les peuples sont en colère, qui par leur appauvrissement, par la peur de l’autre différent, qui par la croissance des inégalités ou par le traitement inhumain des migrants. A qui la faute? Peut-être à l’incapacité des politiciens de répondre à ces défis, avec un projet, avec la défense des valeurs fondatrices de l’Union, avec la volonté de surmonter nos petites différences par le développement de ce qui nous unit , beaucoup plus important que ce qui nous divise.


L’Europe est politique, seule la politique, c’est-à-dire l’action des citoyens, peut la changer. C’ est un travail de Sisyphe, mais il doit être fait par tous ceux qui comprennent que l’Europe n’est plus au centre du monde, que son manque d’unité non seulement la condamne, mais risque de conduire à la dépendance de chacun des grandes puissances non européennes.


Peut-être que l’irresponsabilité de Trump servira la cause?

Auteur

Economiste et historien, directeur du Centre LIBREXPRESSION, fondation Giuseppe di Vagno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *