Nouveau livre de Damien Glez : « Divine comedy » :

© Damien Glez

Les éditions Rouquemoute publient « Divine comedy« , un recueil de plus de  160 strips N&B et illustrations couleur,  de Damien Glez, au format 17,6 x 14 cm 100 pages, 17,6 x 14 cm, couverture semi-rigide, prix de vente public : 12 €, déjà disponible en prévente sur https://fr.ulule.com/divine-comedy-glez/
Préface de Jeff Danziger


La genèse :

En 2000, le dessinateur franco-burkinabè Damien Glez et le journaliste franco-britannique Jean-Marc Mojon imaginent Pete & Lord, un comic strip à l’humour décalé et surréaliste.
Lord est le Tout-puissant qui règne en maître sur le paradis, tentant de déléguer quelques pouvoirs au gardien des lieux, Pete, un Saint-Pierre potache et distrait. Pete est le curieux bienveillant, Lord le rabat-joie, tels le clown blanc et l’Auguste de l’Au-delà.
Des guest-stars intemporelles traversent les cases des strips : Marilyn Monroe ou Ray Charles, Charles Darwin ou Pie VII, Jeanne d’Arc ou Napoléon, rejoints par Frankenstein ou Batman. Avec son recul paradisiaque vis-à-vis de la vie terrestre, la série devient une satire des travers humains importés au Ciel et de la société moderne, dans ses dérives consuméristes ou ses extravagances numériques.
Dès 2002, le cartoonist-Syndicate américain WittyWorld décide de distribuer le comic strip rebaptisé Divine comedy. Et voilà Pete et Lord publiés aux États-Unis, en Pologne, en Norvège ou en Allemagne, non sans difficultés locales.


Des strip censurés aux USA et en Chine
Un journal américain suspendra la parution de la série suite à une bronca de ses lecteurs dévots contre une Divine comedy jugée “ni divine ni comique”. En Chine, il fallut ôter le visage du dieu local, Mao Tsé Toung, des dessins promotionnels. Chacun ses tabous, chacun ses codes culturels !

L’album des éditions Rouquemoute
En 2018, les éditions Rouquemoute publient un premier florilège des 1400 épisodes que comporte à ce jour la série Divine comedy.

Seguiteci sui social network:

Auteur

Economiste et historien, directeur du Centre LIBREXPRESSION, fondation Giuseppe di Vagno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *